Notre monde est détruit.
WWIII, l'ultime guerre, l'a anéantit il y a déjà deux ans.
Obligé de se cacher la première année, aucun survivant ne sait vraiment ce qui s’est produit.
Aujourd'hui, la terre n'est qu'un enfer perpétuel, où chacun tente de tenir un jour de plus.

Au cœur de cette horreur se trouve MadTown, seul vestige de notre civilisation passée.
Dans cette ville, la vie continue son cours, ignorant les affres de cette fin des temps .
Depuis sa decouverte, les survivants se pressent aux parois du dôme.
Ceux qui refusent la surveillance permanente s'entassent aux alentours, quand ils ne rejoignent pas les rangs des dissidents.

Combien de temps encore, les immortelles tiendront-ils la ville ?
Les nouveautés
10/06/2018 : Bienvenue en Mars 2017 !
Important
Forum R18: contenu mature et violent. Les relations homosexuelles sont les bienvenues. Minimum : 300 mots, 1 RP/mois
Crédit
Le contexte vient du fondateur. Le thème est un généreux don de Myrddin d'Epicode/John d'Insomnia. Quelques codes viennent de Cccrush.
Le staff
Fondateur: Kumio
Dispo • MP •
Modérateur: Abel
Semi-absent • MP •
Modérateur: Valerian
Dispo • MP •
Votez pour

Hybris

 :: HRP :: Zone Invité :: Prédéfinis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 04 Juin 2018, 23:02


   
ft. ... de ...
John Faust
Libre

Huan Ming
amitié paradoxale
Les deux hommes se sont croisés à plusieurs reprises par le passé et partagent la même soif de connaissance. Leur relation a évolué au fur et à mesure de la  lente transformation de Faust.
Aujourd’hui, le Docteur apprécie sincèrement le médecin et le considère - même si le concerné prétend l'inverse - comme un véritable ami. Il respect son intellect, ses connaissances médicales et l'humanité qu'il a su préservé. Son caractère pour dire vrai, l'amuse grandement: il prend beaucoup de plaisir à le voir débordé d'éclats. Faust sait que Ming visait son post à la tête de la société, seulement il a conscience d'être bien plus compétent que le chinois pour tenir cette fonction.  Avec patience, il entreprend de se faire accepter comme  patron, afin d'en tirer le meilleur.  

NOM Prénom
Relation
Description

NOM Prénom
Relation
Description

Créateur de ce prédéfini: le Staff
Avatar proposé: original de Jun Du
Exigence:
Le rôle est important, merci d'être sérieux et présent, comme de respecter le personnage. Sa biographie devra être fournie et détaillée.  
Hybris d'origine Confesseur - Scientia, Directeur de BioHazard - né en 1480, convertie à l'âge de 33 ans - Homosexuel

Johann Georg Faust, personnage historique qui alimenta nombre de légendes.
Cet homme faisait partie des premiers confesseurs, grâce à son génie et sa loyauté à toute épreuve.
La médecine, l'alchimie, l'astrologie, la physique.. Cette homme a maîtrisé, par ses voyages incessant et une soif vitale de connaissance,  chaque branche de la science. Cette quête l'habite dés son plus jeune âge, et l'habitera jusqu'à sa mort.

Humain, sa trop courte espérance de vie le désole et l’accable : qu'est ce qu'une poignée de décennie, quand il y a tant à découvrir dans ce monde remplie de mystères ? Au bord du suicide, on lui offre de devenir saigneur. Voyant cette opportunité comme l’œuvre de Dieu, il divinise, comme bien d'autre, Seth Dagon et se jure de mettre ses connaissances et son intelligence à sa cause.
A ce titre, il devint un de ses nombreux partisans, se fondant dans la masse d'inconnus, sans jamais réussir à approcher l'être divin.

Car, l'homme croit dur comme fer, à cette noble quête. Choisir la quintessence humaine, pour créer un paradis terrestre sous l'égide du parfait Dagon. Naïf, il est persuadé que l'immortalité lui apportera la joie et lui permettra de goûter au bonheur perpétuel.

Seulement, les siècles ne font que le mener de déception en déception, son existence n'est qu'une suite d'échec et de drame, dont sa nature saigneurial en est la cause.
La folie, la soif, la difficulté de se contrôler.. Et bien sûr, devoir vivre à jamais apparaissent fatalement comme des fléaux.

Le dieu que, dans sa jeunesse, il idolâtrait, prend au fur et à mesure de ses épreuves, le portrait d'un être inhumain, glacial, distant, apathique, sans la moindre joie de vivre. Un parasite, qui se nourrit de l'admiration comme de la crainte de ses fidèles, pour exister. Un sadique, qui s’abreuve de la souffrance et des tourments d’autrui pour ressentir quelque chose dans sa carcasse déchanté. Un enfant instable, qui se laisse mué par ses passions, ses états d'âme, incapable de contrôler ses émotions. Un tyran prêt à toutes les aberrations pour son seul plaisir personnel, enfermant l'humanité dans l'idiotie et le mensonge, le poussant dans la régression la plus primitive.
En d'autre mot, ce dieu n'est qu'un démon. Et Faust, pauvre imbécile, qui croyait avoir été touché par la grâce divine, n'a fait que conclure un pacte avec ce diable.

L'éternité offerte n'est là que pour permettre à cette créature de créer son monde en détruisant celui actuel, de l'amuser de la déchéance humaine, pour le délecter quelque temps de cette ennuie éternelle qui le ronge. Vendu comme un trésor, l'éternité  n'est rien d'autre qu'un poison qui ronge l'âme jusqu'à condamner ses victimes au suicide. Qu'on accomplie les saigneurs, pathétiques pantins de ce diable échappé d'une mauvaise boite à musique ? Des horreurs, des guerres, des abominations.. Jusqu'à plonger le monde dans la destruction totale. Et ces misérables rejettent les êtres - cauchemars, cobayes, survivants- qu'ils ont engendré, incapable de soutenir la vue de leur échec. Car ils ne sont la quintessence que du péché.


Tel est la vision qu'à Faust des siens et du monde en général. Le docteur n'a jamais été proche de Seth: vu comme un être terne, sans intérêt, comme il en existe mille autres semblables parmi les saigneurs qui ont suivit sa renaissance.. rien en lui n'attire l'attention. Son jugement se base uniquement sur ses observations et sur la décadence du monde.


Des spécialistes de génie le surpassent dans leur branche, ce qui lui vaut de n'être le père d'aucune réussite, d'aucun projet, d'aucune révolution.. Mais d'avoir travaillé sur nombre d'entre elles, en parfait assistant : intransigeant et discret, il est passé inaperçu, observateur silencieux.
A l'origine si semblable aux autres saigneurs, ce sont les épreuves qu'il a traversé qui lui ont forgé un nouveau caractère.

Seul la science l'attire, il respect profondément les génies, comme toute personne détenant un savoir qu'il ne possède pas, puisqu'il désire la connaissance universelle.
Autrefois, il était prêt à tout pour l'obtenir, usant aisément de violence et tortures sur ses étudiants pour les épuiser à morts dans ses recherches.
Aujourd'hui, il est devenu un professeurs patient, sévère certes, qui n'utilise plus que la souffrance comme châtiment. Le charme, l’observation et la persévérance sont les seuls armes dont il a besoin pour obtenir les connaissances d’autrui.  

Début 2017, la direction de BioHazard, lui échoue : après tant d'année à emmagasiner des savoirs divers et variés, grâce à sa modestie et sa tempérance, il est capable d'encadrer des génies inqualifiables, de les pousser à travailler ensemble, de suivre leur recherche et de comprendre leur projet farfelues, pour les guider vers la réussite en éloignant d'eux dépression et replis sur sois. Le tout en ménageant leur égos.

L'ancien directeur l'avait désigné, lui parmi d'autre, comme potentiel successeur. Cela dit, il est le seul à n'avoir aucune ambition, à ne s'être jamais rebellé, à toujours avoir gardé un profil bas et docile.. Bref, à n'avoir été qu'un pantin aisément maniable tout le long de sa triste existence.

C'est le manque d'espoir qui à fait de Faust cet homme que personne ne craint..
C'est la culpabilité qui l'oblige à désirer, secrètement, renverser le court des choses avant qu'il ne soit trop tard.

Ho, l'homme ne désire pas tant améliorer le sort des cobayes: ce sont des sacrifices nécessaire.
Diriger la ville ne fait guère partie de ses fantasmes: le pouvoir, il le sait, n’amène que le malheur.
A dire vrai, il ne veut même pas renverser Seth... Car jusqu'à présent, de toute son existence, tous les dirigeants ont toujours été les mêmes - ou ont finis abattus.  

Non, son souhait est de faire de BioHazard un institue indépendant, défait du joug des immortelles, loin des abus des cerbères et des accusations des nanoids. Clamer la vérité haut et forts, ne plus rien cacher, à personne, car dans ce monde chaotique, les réflexions sur l’éthique n'ont plus lieu d'être. Que d'abord on leur laisse reconstruire ce monde, avant de les juger comme des monstres.

Son vœux, concernant ses semblables, est identiques: les libérer de leur étroitesse d'esprit, leur faire réaliser l'imposture de leur créateur, l’infâme mensonges qu'il distille..  pour les mener non pas à la révolte, mais à la conclusion la plus légitimes. Un être seul - surtout si tourmenté - est incapable de mener le monde à autre chose qu'à sa perte. Pour le reconstruire, lui donner une chance d'être meilleur, il faut une séparation des pouvoirs, des personnes éclairées, bien intentionnés.. Et suffisamment nombreuses pour prendre en compte chaque points de vues.

Hélas, tout cela reste de l'ordre du souhait. Car seul il n'a aucune chance de concrétiser ses chimères. Pour réussir, il lui faut des alliées dignes de confiance, guetter le moment opportun et rassembler les pièces, une à une,  tout en restant tapis dans l'ombre.

Y parviendra-t-il, sans révéler ses dessins ?
La première marche a été franchie, celle de s'affranchir de l'immense pouvoir que Dagon pouvait disposer sur sa personne, en devenant Hybris, provoquant la - ou les - contaminations afin d’acquérir de nouvelles compétences, tout en jouissant d'une plus grande liberté.

Sans espoir ou presque -  intransigeant - calculateur - Éteint - Insignifiant  - Observateur - Patient - réfléchi - Mature - réaliste - sûr de lui - calme - doux
Murphy
avatar
PCLK : Non
Date d'inscription : 06/01/2014
http://deadend.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEAD end :: HRP :: Zone Invité :: Prédéfinis-