Notre monde est détruit.
WWIII, l'ultime guerre, l'a anéanti il y a déjà deux ans.
Obligé de se cacher la première année, aucun survivant ne sait vraiment ce qui s’est produit.
Aujourd'hui, la terre n'est qu'un enfer perpétuel, où chacun tente de tenir un jour de plus.
Au cœur de cette horreur se trouve MadTown, seul vestige de notre civilisation passée.
Dans cette ville, la vie continue son cours, ignorant les affres de cette fin des temps.
Depuis sa découverte, les survivants se pressent aux parois du dôme.
Ceux qui refusent la surveillance permanente s'entassent aux alentours, quand ils ne rejoignent pas les rangs des dissidents.

Combien de temps encore, les immortels tiendront-ils la ville ?
Les nouveautés
► 23/06/2018 : Venez semer la Discord !
► 22/06/2018 : Nouvel event contextuel Freedom
► 10/06/2018 : Bienvenue en Mars 2017 !
(...)
► avril 2014 : Ouverture du forum
Important
Forum R18: contenu mature et violent. Les relations homosexuelles sont les bienvenues. Minimum : 300 mots, 1 RP/mois
Crédit
Le contexte vient du fondateur. Le thème est un généreux don de Myrddin d'Epicode/John d'Insomnia. Quelques codes viennent de Cccrush.
Le staff
Fondateur: Kumio
Dispo • MP •
Modérateur: Abel
Semi-absent • MP •
Votez pour

/!\ Contexte

 :: Prélude :: L'Univers :: Contexte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 21 Oct 2014, 18:22
V2 - UNDERGROUND

La bête s’est foré un chemin dans son thorax pour se gorger de son âme.

Certains se sont établis ici et là, les camps s’apparentent de plus en plus à des semblants de villes. Chaque nouveau jour est une victoire sur la misère qui nous submerge. La guerre n’a pas cessé, bien au contraire : chacun se bat pour se nourrir, les clans s’affrontent à mort à la recherche du moindre sérum. Il n’y a plus de valeur humaine, plus de civilisation. Juste des âmes tourmentées. L’horreur est partout, elle fait partie de nos mœurs. Ce n’est pas la jungle, où la loi du plus fort gagne, c’est l’enfer et il n’y a que des perdants. Même si aujourd’hui, la radioactivité ambiante n’est plus une épreuve, la famine et les pandémies continuent plus que jamais de ravager nos rangs.

Perdu au milieu de cette immense « nulle part » où nous vivons, un dôme de métal incarne tous nos espoirs. Le rêve qu’il renferme est celui d’une ville lumineuse, civilisée, nourrie, abreuvée… véritable écho à ce que nous avons tous perdu. Mad Town nous ouvre ses portes de titane. Ceux qui y vivent n’ont jamais connu nos souffrances ni notre décrépitude. Là-bas, jamais la vie n’a cessé son cours. Les dirigeants jouissent de l’éternité, quand les habitants se promènent en compagnie d’animaux humanoïdes, acceptant d’être sous la surveillance incessante de « big Brother ».
Ce lendemain paisible vaut-il la perte de nos libertés ?

Ceux qui accepteront ce pacte seront accueillis à bras ouverts. Fini la batterie de tests pour vérifier à quel point nous sommes dangereux pour le bon peuple : tant que nous sommes aptes au travail, nous sommes certains d’y avoir une place. Sans quoi, les autres sont traités comme des criminels. Une fois attrapés, au mieux ils retrouvent les landes désertiques du dehors. Au pire, ils rejoignent les laboratoires de ses savants fous.  

Pourtant, une autre voie est possible. Dans les souterrains nauséabonds, à l’angle mort de Big Brother s’est développé un royaume de l’ombre, véritable reflet de la ville. Ce paradis déchu repose entre les mains de gangs qui gagnent en puissance. Ils fondent sur la ville tel des prédateurs déchainés, dérobant de quoi survivre et s’armer, au nez et à la barbe des chiens de garde. Plus le temps s’écoule, plus ils défient ouvertement les lois imposées par ce gouvernement indésirable. Ils savent que ce labyrinthe connu d’eux seuls étend ses galléries sur des kilomètres, alors qu’en surface s’entassent des moutons avides d'une paix qu’ils l’échangent contre leur sang.

Bien sûr, les bons citoyens piaillent leur bonheur, lorsque les élues leur jettent en pâture les rats capturés. Pendant que sous leur pied se tapit une hydre redoutable : peu importe combien de têtes sont coupées, les places ne sont jamais laissées vides.  
Murphy
avatar
PCLK : Non
Date d'inscription : 06/01/2014
http://deadend.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
Dim 01 Nov 2015, 00:13
Contexte V2 - MadTown | | 2017:
 


Contexte V1 - Manchester || 2014 à 2015 :
 
Murphy
avatar
PCLK : Non
Date d'inscription : 06/01/2014
http://deadend.forumactif.org
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DEAD end :: Prélude :: L'Univers :: Contexte-